ip5

salut les drôles.

yanouch est content: ça fait 3 ans que je cherche à revoir un film que j'ai vu il y a 17 ans lorsque je longeais les murs du lycée… trois ans, je me rappelais juste d'une scène, ce tag géant (même que ça s'appelle un graf) sur le mur de l'immeuble fait par tony… un des personnages… et puis aussi celui sur un panneau publicitaire au milieu du champ, au milieu de nul part…

j'avais retourné tout internet et ses forums sans succès et voila qu'à nouveau, me prenant pour un fox terrier numérique, je tombe dessus… j'en ai pleuré, IP5

IP5 l'île aux pachydermes

merci monsieur beinex,

Tradition tradition: Commençons par un ptit coup d'internet-movies-data-base, et après je t'explique…

France

Réalisateur: jean-jacques Beinex

scénariste: jacques forgeas

production: Jerome chalou

date de réalisation :12 jun 1992 (France)

personnage principaux :

  • Yves Montand Leon Marcel
  • Olivier Martinez Tony
  • Sekkou Sall Jockey
  • Géraldine Pailhas Gloria
  • Colette Renard Clarisse / Monique
  • Sotigui Kouyaté Emile
  • Georges Staquet Jean-Marie
  • Arlette Didier Arlouse
  • Kleber Bouzzone Lulu
  • Bernard Lepinaux Canon Ball
  • Laurent Duquesnoy La Force
  • Olivier Barret Kronk
  • Samir Guesmi Saddam
  • Carole Richert Sophia
  • Jane Hugon Caretaker

musique du film:

gabriel yared

scénario: Tony le tagger par à la poursuite de la femme de sa vie (gloria) avec le petit jocket. Pour cela il devra traverser la forêt… où il rencontrera léon marcel…

je n'en dit pas plus…

Alors qu'est ce que l'on peut en dire ?

2011, je viens de le regarder 3 fois ! j'en tremble encore

c'est filmé par beinex, quoi dire d'autre…. quand on a dit ça ça suffit…

  • les arbres dans la forêt quand ils avance avec cette angle de vue en contre-plongé maximale…. je fonds !
  • et puis cet accord sur la bande son quand montant fini “d'écouter” un arbre… en ouvrant les bras ! gloups….

Pourquoi à mon avis ce film est bon:

la quete de l'amour inconditionnel… le coup de foudre

qui ammene le voyage initiatique ou l'on se découvre

qui pose alors la nature comme ce formidable hotel… cette mère nature sans qui nous ne sommes rien

et puis les déceptions de l'age… la mise en garde de l'exemple de l'ainé, le regret d'avoir “laissé passer” la vie

et cette récompense, cette happy-end qui elle n'arrive malheureusement que dans les films

ce film a quelque chose de chamanique tout comme “chamane” de bartabas par exemple, un autre film que je présenterais plus tard

ensuite sur la manière de filmer j'aime beaucoup “ce décalage” que créé beinex, par exemple les nains de jardins lumineux… de la bande de skinhead, cette ambiance que sokal décrivait comme la différence entre fantastique et merveilleux

je peux cependant lui reprocher:

un jeu d'acteur peut être peu limite parfois( surtout au début), de Olivier Martinez et Sekkou Sall. le personnage de gloria pas assez développée à mon gout (dans le scénario pas dans le jeu de Géraldine Pailhas qui est super…d'ailleurs géraldine Paihas est de toute façon superbe ! ….suis-je objectif dans ma critique ?)

Voila passons maintenant à mon dada…. la recherche des principaux lieux de tournages:

bientôt…

en quoi ça a influencer l'entre-monde: à part la coupe de cheveux et le physique de géraldine paillas… (oui je sais…ekko…rhooooo) l'entre-monde je sais pas trop… je dirais le voyage initiatique qui finalement dépasse de beaucoup la quete amoureuse du debut… mais enfin pour le moment ce n'est pas encore développé dans la bd, même si c'est vrai que ça en prend le chemin…

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

Poster un commentaire :